Comprendre le chemin de fer
Comment lire les numéros de modèle de locomotive

Une nomenclature.
Les professionnels de l'industrie parlent souvent d'une « vingt-cinq cents », ou d'un 900... Ces numéros réfèrent à la série de numéros que donne la compagnie ferroviaire à ses modèles. Par exemple, chez VIA Rail, toutes les locomotives de modèle F40PHII sont numérotées de 6400 à 6499. VIA n'a jamais eu 100 F40PHII, mais la série de numéros complète est bloquée pour ce modèle. Lorsque le personnel de VIA parle de ces locomotives, il parle des « 6400 », et non pas des F40PHII. Une raison historique remontant au temps de la vapeur explique cela. Du temps de la vapeur, les modèles portaient des noms, comme Mountain, Pacific ou Hudson. Ces noms ne voulaient pas dire grand-chose quant au type de locomotive. Alors, les cheminots ont appris à les identifier par leur numéro. On savait que la série 6000 au CN était des 4-8-2, sans nécessairement savoir qu'il s'agissait du modèle Northern, etc.

Mais voilà, le numéro de locomotive change à chaque compagnie. Pas très pratique pour l'amateur ferroviaire, qui, lui, s'intéresse à plusieurs compagnies en même temps! C'est pourquoi les amateurs ferroviaires désignent les locomotives par leur numéro de modèle.

SD40-2, F40PHII, etc. ne sont pas des lettres et des chiffres choisis au hasard. Les manufacturiers ont une méthodologie assez précise pour dénommer les différents modèles. Voyons ça de plus près.

Note: Cette page ne couvre pas 100% des modèles de locomotives ayant existé. Mais elle couvre les plus communs. Pour une définition des appellations de locomotive à vapeur, cliquez ici.


GM / EMD / GMDD
General Motors commercialise ses locomotives sous la bannière Electro-Motive Division (EMD) jusqu'en 1988. Après, EMD est devenu General Motors Diesel Division (GMDD).

General Motors classe ses modèles par des lettres indiquant l'usage de la locomotive, suivit de chiffres indiquant le modèle, suivit de lettres indiquant les caractéristiques spécifiques ajoutées à ce modèle.

La désignation -2 (dash 2) signifie que la locomotive est équipée de contrôles électroniques au lieu de contrôles mécaniques. Exemple: la SD40 possède des contrôles mécaniques. La SD40-2 possède des contrôles électroniques. D'autres différences physiques peuvent s'ajouter.

Exemple de désignation de modèle par GM:

SD40-2W

[SD] Locomotive affectée à des tâches spéciales (ex.: ne sert que sur la route, et non dans les triages. Note: il s'agit de l'utilisation proposée par le fabricant. Le chemin de fer peut avoir différentes utilisations.);

[40] modèle 40;

[-2] équipée de systèmes électroniques modulaires;

[W] équipée d'une cabine large.

General Motors Diesel Division (GMDD)/ Electro-Motive Division (EMD)
 GP General Purpose (usage général). Locomotive à 4 essieux.
 SD Special Duty (tâche spéciale). Locomotive à 6 essieux.
 RS Road Switcher (Locomotive de route)
 RSC Road Switcher, Truck type "C" (Three axles truck) (Locomotive de route à trois essieux/bogie)
 RSB Road Switcher, Truck type "B" (Two axles truck) (Locomotive de route à deux essieux/bogie)
 MP  Multipurpose (tout usage)
 SW  Six hundred HP (Six cents HP), Welded frame (Châssis soudé)*
 NW  Nine hundred HP (Neuf cents HP), Welded frame (Châssis soudé)*
 SC  Six hundred HP (Six cent HP), Cast frame (Châssis moulé)*
 NC  Nine hundred HP (Neuf cent HP), Cast frame (Châssis moulé)*
 E  Eighteen. (Dix-huit). Ces locomotives étaient vendues avec un moteur d'origine de 1800 HP.
 F  Fourtheen. (Quatorze). Ces locomotives étaient vendues avec un moteur d'origine de 1400 HP.

*= EMD a conservé ces lettres, même si les locomotives ont beaucoup augmenté en HP.

Dans la plupart des cas, deux locomotives de même modèle (ex.: GP40 et SD40) n'ont de différent que leur nombre d'essieux (4 pour la GP40 et 6 pour la SD40).

La toute dernière lettre reflète souvent des modifications apportées spécialement à la demande d'un chemin de fer.

GM/EMD/GMDD: Lettres des options
 A  Réservoir d'essence allongé. Locomotive assemblée sur un châssis plus long que le modèle de base (Ex.: SD40 et SD40A).
 B  Locomotive sans cabine de contrôle. Souvent appelée dummy.
 AC  Moteur de traction converti en moteur à courant alternatif
 DC  Moteur de traction converti en moteur à courant direct
 T  Moteur-tunnel. Les prises d'air sont sur le côté plutôt que sur le dessus de la loco. Aussi utilisé pour désigner un moteur turbo.
 M  Modified (Modifié). Indique que la loco a été modifiée par le propriétaire.
 W  Wide cab. Cabine allongée, popularisée par le CN.
 P  Passagers. Locomotive équipée d'un générateur de vapeur pour wagon-passager.
 X  eXperimental. Locomotive testant de nouvelles technologies.
 F  Full carbody. Carrosserie pleine largeur.
 I  Isolated cab. Cabine isolée avec des coussins de caoutchouc du châssis pour réduire les vibrations et le bruit.
 H  Head-end power. Locomotive équipée de systèmes électriques spéciaux pour fournir en courant les wagons de passagers.
 L  Lightweight frame. Châssis de locomotive allégé. Ce châssis se distingue par sa hauteur supérieure à celui utilisé sur un même modèle ayant un châssis régulier.

General Electric
GE commence dès 1895 à fabriquer des locomotives électriques. GE s'associe plus tard à American Locomotive Company (Alco) pour faire des locomotives diesels-électriques. Mais GE frappe un très gros coup en 1960 avec la mise en marché de ses U-boats (les premiers démos portaient les numéros 751 et 752). Ces locomotives visent directement la compétition avec les « GPs » et « SDs » de EMD. Dans ces années, les U-Boats ont permis à GE de se hisser au deuxième rang mondial de constructeur de locomotive en seulement trois ans. Aujourd'hui, GE a devancé son concurrent GM comme leader mondial.

La première nomenclature de GE est beaucoup plus facile à décoder que celle de EMD. Par la suite GE à changé sa façon de nommer les modèles.

Première nomenclature:

Première lettre: série de la locomotive, normalement « U ».

Chiffres suivants: HP arrondis aux centaines près.

Lettre suivante: Arrangement des essieux moteurs.

Exemple: U23B.

Première nomenclature: Première lettre
 U  Universal (série universel)

Première nomenclature: Chiffres
 23  2300 HP
 etc.  

Première nomenclature: Deuxième lettre
 B  Locomotive avec deux essieux moteurs par bogie
 C  Locomotive avec trois essieux moteurs par bogie

 

Deuxième nomenclature:

Première lettre: Arrangement des essieux moteurs.

Chiffres suivants: HP arrondis aux centaines près.

Trait d'union avec chiffre: Options sur la locomotive

Exemple: C30-7.

Deuxième nomenclature: Première lettre
 B  Locomotive avec deux essieux moteurs par bogie
 C  Locomotive avec trois essieux moteurs par bogie
 P  Passenger. Locomotive destinée aux trains de passagers.

Deuxième nomenclature: Chiffres
 23  2300 HP
 etc.  

Deuxième nomenclature: Trait d'union avec chiffre
 -7 (Dash 7)  Groupe d'options installé sur la locomotive. Options vendues entre 1976 et 1988. Pas de changement majeur d'avec la série « U ».
 -8 (Dash 8)   Groupe d'options installé sur la locomotive. Options vendues entre 1984 et aujourd'hui. Microprocesseur, redesign du capot et du cab, meilleur « wheel slip control ».
 -9 (Dash 9)  Groupe d'options installé sur la locomotive. Options vendues entre 1993 et aujourd'hui. Conduite de la locomotive entièrement gérée par ordinateur. Redesign complet du châssis de la locomotive.

Troisième nomenclature:

Au début des années 1990, GE a modifié sa façon de nommer certaines locomotives.

Au catalogue du manufecturier, s'est ajouté la série Évolution. Une nouvelle génération de locomotive plus efficace sur le plan énergétique. Ces modèles portent le nom de ES44DC, qui signifie Evolution Serie, 4400 HP, traction DC. Il y a eu d'autres variantes, comme les ES44AC.

Du côté des trains de passagers, c'est Amtrak, avec sa flotte de F40PH qui a forcé GE à fabriquer un nouveau modèle. Pour la première fois depuis plus de 40 ans, un modèle de locomotive a été conçu spécialement pour les trains de passagers. GE a nommé ce modèle AMD101, pour AMtrak Diesel, 101 mi/h (la vitesse maximale de la locomotive). Ce modèle fut rapidement remplacé par le modèle AMD103.

Pour la commercialisation, le nom de AMD103 n'était pas très efficace. On l'a donc remplacé par P40, pour Passenger locomotive, 4000 HP. Il y a eu, par la suite, une version P42 (4200 hp). Les 200 HP supplémentaires étaient dédiés au "head-end power", soit le courant alimentant le reste du train.

Amtrak a aussi commandé une version moins puissante, le modèle P32AC-M. Ce modèle avait la particularité de pouvoir être alimenté par un troisième rail sur le réseau new yorkais. On puvait faire circuler cette locomotive sans que le moteur diesel ne tourne. Comme cette locomotive était principalement dédiée à la région de New York, on a put diminuer sa force de moteur pour économiser sur le carburant et la maintenance.


Montreal Locomotive Work / Bombardier
Montreal Locomotive Work (MLW) a construit des locomotives à vapeur depuis longtemps. Quand ils se sont lancés dans la production de locomotives diesel, ils ont été achetés par Bombardier. Ce ne fut pas un grand succès et la production de locomotives diesel a cessé en 1982 avec la mise en marché des dernières locomotives LRC.

La nomenclature de MLW est simple: un groupe de lettre indiquant le modèle, suivit d'un groupe de chiffre indiquant la version, puis un groupe de lettre indiquant les options.

Exemple: M-420

MLW: Lettres
 MLW  Montreal Locomotive Work
 LRC  Léger, Rapide et Confortable
 HR  Highly Reliable
 M  Montreal designed. Design montréalais
 C  Century

MLW: Chiffres
 412, 420, 630, ...  Version du modèle
 -2,-3  Version du modèle, applicable au modèle LRC seulement.

MLW: Lettre d'option
 TR TRansfert engine. Locomotive en transfert. Désigne aussi un design spécial, comme les locomotives du Roberval-Saguenay.
 B  Locomotive sans cabine de contrôle. Aussi appelée dummy
 R  Locomotive reconstruite à partie de pièces de modèles RS de EMD.

Phase
On voit quelquefois les lettres PH à la suite d'un numéro de modèle. Ces lettres signifies « Phase ». Une phase est une version légèrement différente d'un même modèle. Par exemple, la différence entre une F40 et une F40PH2 est l'ajout de quelques modules électroniques. Ne pas confondre avec la désignation « Dash... », qui représente une variation majeure d'un même modèle.
À propos de la GG1
Penssylvania Railroad classait ses locomotives selon un système de lettres.

Une 4-6-2 était représentée par la lettre K.

Une 2-10-0 était représentée par la lettre I.

Une 2-8-2 était représentée par la lettre L.

Une 4-6-0 était représentée par la lettre G.

Les modèles subséquents obtenaient les noms K2, K3, K4, ... Lorsque les locomotives articulées furent introduites, elles étaient considérées comme deux locomotives standards dos-à-dos. Une GG1 était en fait l'équivalent électrique de deux locomotives vapeur 4-6-0 + 4-6-0 dos à dos. D'où le nom GG1. Il n'y a jamais eu de GG2.